Sur la base des dernières informations concernant les dépenses primaires, la sécurité sociale et les recettes fiscales pour l’année 2016, le SPF Budget et Contrôle de la Gestion a réalisé en ce début d’année 2017 une mise jour de l’estimation des données budgétaires pour l’année 2016. Pour rappel, la dernière estimation avait été réalisée à l’automne dans le cadre de l’élaboration du budget 2017. La Ministre du Budget Sophie Wilmès insiste sur le fait qu’il s’agit toujours d’une estimation et que les comptes annuels définitifs 2016 seront publiés par l’Institut des Comptes Nationaux en octobre prochain. Ces chiffres pourraient être revus le cas échéant.

Le SPF Budget et Contrôle de la Gestion estime désormais que le besoin de financement pour l’ensemble des pouvoirs publics belges devrait atteindre -2,7% du produit intérieur brut (PIB) en 2016, contre -2,94% estimé dans l’exposé général du budget 2017. Cette nouvelle estimation est également inférieure aux prévisions récentes de la Banque Nationale de Belgique (-3,0%) ou de la Commission européenne (-3,0%). 

La Ministre du Budget Sophie Wilmès s’en réjouit :

« On le sait, 2016 a été une année difficile mais grâce aux efforts de l’ensemble des institutions publiques, nous sommes bien en-deçà de la barre des 3%. »

Elle rappelle toutefois qu’il faudra poursuivre l’effort en 2017, conformément aux décisions prises lors du conclave d’octobre.

De son côté, le Ministre des Finances Johan Van Overtveldt déclare : « Ces chiffres actualisés montrent que les résultats budgétaires de 2016 restent bien en-dessous du seuil des 3% et que les recettes suivent comme prévu. Cela ne diminue en rien le travail qu’il reste à fournir. Pour tenir la trajectoire budgétaire, le gouvernement devra surveiller son budget en permanence et faire les efforts nécessaires à temps. » 

Maggie De Block, ministre des Affaires Sociales et de la Santé Publique ajoute: « La sécurité sociale suit ses engagements. Le trajet budgétaire est respecté. »

 
 

 

  • FR
  • NL
  • EN