Le conseil des ministres restreint a opté pour une trajectoire budgétaire visant l’équilibre structurel en 2019, comme le suggérait, fin mars, le Conseil Supérieur des Finances. La trajectoire adoptée prévoit une amélioration du solde structurel de 0,6 % en 2018 et de 0,3% en 2019 pour atteindre le MTO, soit l’équilibre.


Sophie Wilmès, Ministre du Budget : « Depuis l’arrivée du gouvernement, notre déficit structurel se réduit significativement. Nous devrions être en dessous de 1% de déficit structurel d’ici la fin 2017. Si l’assainissement budgétaire est un fait et doit résolument être poursuivi, l’équilibre en 2018 ne peut pas être une fin en soi. L’objectif d’équilibre en 2019 est ambitieux. Cela nous permet de mener de front la poursuite de l’assainissement budgétaire et des réformes nécessaires au renforcement de la reprise économique et des créations d’emplois.»


Les propositions de trajectoires budgétaires des différentes entités sont attendues cette semaine. Un comité de concertation est prévu le 26 avril. Le Programme de stabilité doit être déposé auprès de la Commission européenne au plus tard le 30 avril 2017.

  • FR
  • NL
  • EN