La Ministre du Budget Sophie Wilmès a pris connaissance du rapport de printemps sur les perspectives économiques de la Belgique, publié ce matin par la Commission européenne.

Dans son analyse, la Commission confirme ce qui avait déjà été observé, à savoir une hausse de la croissance soutenue par les créations d’emplois (1,2% en 2016, 1,5% en 2017 et 1,7% en 2018) et la poursuite de l’assainissement budgétaire.


Sophie Wilmès : « Pour la Belgique dans son ensemble, la CE constate qu’entre 2013 et fin 2017, le déficit structurel devrait s’améliorer de -2,8% à -1,6% et cela malgré les dépenses exceptionnelles en matière de sécurité et d’asile. Il faut bien sûr garder à l’esprit l’écart habituel entre nos chiffres et ceux de la Commission, dû à une différence d’approche méthodologique qui rend sa vision généralement plus pessimiste. Mais la tendance à l’amélioration est en ligne avec nos propres analyses. Ainsi, dans le budget ajusté 2017 pour l’Entité I, nous tablons pour le fédéral sur une diminution du solde structurel pour atteindre -0,93% du PIB fin 2017. »

Par ailleurs, la CE confirme que l’importante dette de l’Etat belge, après s’être stabilisée, est entrée dans une dynamique de résorption.


Sophie Wilmès : « Ces chiffres confirment que nous sommes sur la bonne voie même si nous sommes conscients que le travail n’est pas terminé ».

  • FR
  • NL
  • EN