La Ministre du Budget a pris connaissance du rapport au Comité de monitoring, dans le cadre de la préparation des budgets 2018 et 2019. C’est sur cette base que le gouvernement va poursuivre les travaux et déterminer les efforts à réaliser durant les prochains exercices budgétaires, avec sérénité et réalisme. A politique inchangée, le Comité de monitoring évalue actuellement le déficit structurel à -1,29% du PIB fin 2018 et à -1,66% en 2019.

 

Sophie Wilmès : « Les chiffres du Comité de monitoring confirment la trajectoire pour 2017. Ils confirment aussi que des efforts doivent encore être consentis en 2018 et 2019, tout en sachant que la situation peut évoluer, notamment en fonction de la croissance réelle. Nous avons parcouru beaucoup de chemin, le déficit s’est réduit malgré les difficultés de l’année 2016. La relance de l’activité économique est soutenue par des réformes ambitieuses. Nous devons poursuivre l’assainissement sans mettre à mal la reprise économique ni freiner les investissements et nombreuses créations d’emplois observés dans le pays. C’est dans cette optique responsable que le gouvernement entamera ses travaux pour déterminer l’effort à réaliser. »

  • FR
  • NL
  • EN