Lors du débat d'actualité sur la crise grecque, Sophie Wilmès a rappelé que 240 Milliards d’aide à la Grèce, ce n’était pas de l’arrogance mais bien de la solidarité. Selon le Groupe MR, cette solidarité va bien sûr de pair avec une importante responsabilité pour le Gouvernement Grec. L'appartenance à la zone euro exige un certain nombre d’obligations, de prise de décisions politiques parfois difficiles à prendre et à faire comprendre. Seul un développement économique et monétaire sain et durable peut assurer nos politiques sociales, qu'on vive en Belgique ou en Grèce.

" La Grèce à toute les cartes en main pour mettre en œuvre les réformes qui s’imposent pour rester dans la zone euro : c’est ce que nous souhaitons. Nous attendons une proposition concrète de réformes non pas pour faire plaisir aux créanciers mais bien pour redresser le pays." 

Lire l'intervention 

 

  • FR
  • NL
  • EN