Ce 8 mars 2016, la Ministre Wilmès est allée à la rencontre de l’asbl belge PAG-ASA.


L'asbl est un centre d'hébergement pour les victimes de la traite des être humains. Au moment où PAG-ASA (ce qui signifie "espoir" en filipino) est créé – sur la volonté du gouvernement fédéral de l’époque – la traite des êtres humains, en Belgique, est en partie exposée en lien avec les femmes philippines. Depuis, il est devenu clair que les femmes, les hommes, et les enfants de toutes origines peuvent être victimes de ce type de pratique, même chez nous.  

Depuis 1994, cette association a aidé plus de 1.200 personnes reconnues comme victimes (dont 62% des femmes et 38% d’hommes) de la traite des êtres humains qui comprend l’exploitation sexuelle, l’exploitation économique, le trafic aggravé d’êtres humains, l’exploitation de la mendicité et le fait de commettre un délit sous la contrainte. C'est la raison pour laquelle l'asbl est subsidiée par la Loterie nationale, qui joue un rôle redistributif important vis-à-vis de la société. 


"Ma rencontre avec les personnes accompagnées par PAG-ASA, les membres du personnel et les bénévoles fut un moment fort, très fort. J’y ai reçu un accueil de cœur."

 

Pour en savoir plus sur l'association Pag-Asa, voir le lien suivant 

 

 

 

 

 

  • FR
  • NL
  • EN